transition zéro déchet
Zéro déchet

Mes conseils pour réussir sa transition vers le zéro déchet

Réussir sa transition vers le zéro déchet ne se fait pas en claquement de doigts. Qu’on se le dise, les habitudes ont la vie dure ! Il est très difficile de s’en débarrasser. En adoptant un mode de vie plus écoresponsable, on développe une façon de penser différente, plus tournée vers le durable. Petit à petit, on se rend vite compte qu’il y a plein de solutions possibles pour réduire considérablement ses déchets. Adepte de ce fonctionnement depuis quelques années, voici mes conseils pour réussir sa transition vers le zéro déchet.

 

Se fixer des objectifs atteignables pour réussir sa transition vers le zéro déchet

Selon moi, l’une des choses les plus importantes à garder à l’esprit pour réussir sa transition vers le zéro déchet, est qu’il faut y aller petit à petit. Si vous décidez du jour au lendemain jour de tout remplacer par du réutilisable et de changer drastiquement vos habitudes, vous avez de grandes chances pour ne pas tenir sur le long terme.

 

Si votre objectif est «ce mois-ci, tous mes déchets rentrent dans un bocal » alors que vous jetez deux poubelles par semaine, autant vous dire que ça va être compliqué. Résultat ? Vous serez contrarié, frustré et aurez envie de tout envoyer balader. Ce n’est absolument pas le but recherché.

 

Je vous conseille de vous fixer des objectifs réalisables. À votre rythme, vous pouvez, par exemple, commencer pièce par pièce. Vous avez également la possibilité de choisir un objet à remplacer par semaine. À vous de voir ce qui vous convient le mieux.

réussir sa transition zéro déchet

Commencer sa transition zéro déchet avec des gestes simples

Afin de pas vous « dégouter » de ce nouveau mode de vie, je vous conseille vivement de commencer votre transition zéro déchet par des gestes très simples à mettre en place. Faites le point, regardez autour de vous et sélectionnez des choses que vous pourriez facilement remplacer, sans que cela ne chamboule votre quotidien.

 

Par exemple, vous avez une brosse à dents en plastique. Est-ce que cela changerait votre vie si elle était en bambou ? Pas vraiment ? Alors bingo. Et si au lieu de jeter vos cotons dans la poubelle, vous les mettiez dans un filet qui va directement en machine ? Le geste ne change pas totalement. On remplace juste le jetable par du lavable.

 

L’idée, c’est que votre cerveau ne voit pas cette nouvelle habitude comme une contrainte. Si vous remplacez un geste par un autre, vous l’accepterez plus facilement. Connaissez-vous la théorie des 21 jours ? C’est le temps qu’il faut pour adopter une nouvelle habitude. C’est donc tout à fait possible à mettre en place !   

 

Concilier la transition zéro déchet avec son quotidien

Voici un autre point à prendre en considération pour réussir sa transition vers le zéro déchet : son quotidien ! Vous vous en doutez, une personne célibataire n’aura pas les mêmes problématiques qu’une famille avec enfants.

 

Il faudra alors tenir compte de vos impératifs. Vous n’aurez peut-être pas envie d’utiliser des couches lavables (et c’est totalement compréhensible). Vos enfants auront peut-être des besoins alimentaires difficiles à trouver au rayon vrac. Tout le monde ne peut pas se rendre au travail à vélo, ni avoir un compost chez soi.

 

Vous voyez où je veux en venir ? Il est important de prendre en compte vos « obligations » du quotidien afin de ne pas tout chambouler. Un fois que vous avez conscience de ça, choisissez des alternatives green cohérentes.

conseils pour réussir sa transition zéro déchet

Ne pas se mettre la pression pour atteindre 100 % de zéro déchet

Enfin, nous arrivons à ce qui (pour moi) est absolument primordial pour réussir sa transition zéro déchet : PAS DE PRESSION ! C’est le meilleur moyen de faire ce qu’on appelle « un burn-out du colibri ». Lorsque la charge mentale liée à l’écologie devient insoutenable et beaucoup trop stressante. Lâchez prise, et ne vous punissez pas au moindre écart. L’important dans ce mode de vie, c’est de faire de son mieux pour réduire sa consommation et ses déchets, afin de préserver notre environnement.

 

Vous avez oublié votre gourde ? Vous avez deux solutions : mourir de soif toute la journée ou aller acheter une bouteille d’eau. Bref, ne tournons pas ça au ridicule. Il ne faut pas culpabiliser de ne pas être au top tout le temps. Chaque geste compte, les alternatives zéro déchet que vous aurez mis en place dans votre quotidien seront déjà bien. Essayez de vous améliorer constamment mais sans vous infliger un stress ingérable. Car au fond, le but c’est que vous réussissiez sur la durée.

 

 

Ne vous forcez pas à faire des choses qui ne vous correspondent pas. Le zéro déchet se fait petit à petit. De plus, il y a fort à parier qu’une fois lancé, vous ne vous arrêterez plus. Je pense sincèrement que dans la société actuelle, il est extrêmement difficile de ne produire plus aucun déchet. L’important, c’est de se rendre compte qu’il faut agir. En ayant un mindset tourné vers le durable et l’écoresponsable, vous y arriverez.

 

Toutefois, si vous ressentez le besoin d’être accompagné dans cette démarche, sachez que je propose des accompagnements en transition naturelle et zéro déchet. Je vous guide pas à pas en fonction de vos besoins et en totale bienveillance. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire ou via ce formulaire de contact.

 

À bientôt,
M.S

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.